La course à pied Les blogs courseapied.net : angelo92

Le blog de angelo92

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2008-01-28 22:59:15 : Régionaux cross 1/2 finales

Lieu: Poissy (78)
Evénement: 1/2 finales cross de la région IDF

Température: 10° environ
Vent: quasi nul
Luminosité: ensoleillé

Contexte: Parc de la Charmille, terrain plutôt sec, sablonneux
par endroits, ne nécéssitant pas obligatoirement les pointes ce jour.
De visu, terrain sans trop de difficultés, avec, tout de même,
de longs faux plats.

Pré-course:

La course des séniors/espoirs a lieu à 14h25.
RDV pris dans les transports publics, nous arrivons, mon club et moi bien en avance; on peut admirer les foulées rapides des vétérans qui cartonnent sévère, ça envoie..
(félicitations à notre V2 inoxydable, Sedef, échouant de peu à la qualif').
Beaucoup ne portent pas de pointes mais plutôt des "légères"
du type pour course route 10 bornes..
Ca me va bien, j'ai pris mes Asics Hyperspeed 2, toutes fraîches des derniers soldes..
Impressionnés sommes-nous du niveau de ces vétérans, certains ont un "masque" de concentration et d'ardeur à la tache réellement beau..
La course des femmes peu après est aussi étonnante, pleines
qu'elles sont de tonicité et de combativité, notre féminine
s'illustre en se qualifiant brillamment.

L'heure est venue de s'échauffer.
1/4 d'heure assez lent sur le parcours
1/4 d'heure alternance lent+accelles près du départ
(toujours ma sempiternelle petite bouteille d'eau de 25cl ingurgitée par gorgées successives).

14h20
Placement au départ avec la squadra Orange.
On salue l'ami Rafale Marine, qui va nous sortir une belle course..
Je regarde mes camarades coureurs, y'a que du bien entrainé autour, ça se voit et ça promet..
Devant moi, la Lagardère team, deux athlètes africains sveltes, aériens rien qu'à les voir sans courir...

Données du départ:
+- 10 bornes, 1 petit tour + 3 gdes boucles de 2700m environ.

Stratégie établie:
Ce cross est long, a priori roulant mais durant l'echauffement, force est de constater son relatif côté usant, avec, ça et là des slaloms, propices aux relances fatigantes; également, au bout du parc un faux plat un peu plus prononcé qu'il faut savoir gérer.
En conséquence, j'élabore comme suit ma stratégie, le petit tour presque à fond, puis gestion progressive des 2 premiers
grands tours, enfin "ramasser les morts" lors du dernier grand tour.

Départ:

C'est parti, et la forme se confirme telle que se présentait
lors de l'échauffement, peut être manque t-il un poil de sommeil supplémentaire la nuit dernière, me dis-je..
C'est vraiment fort, je me retrouve tout de même dans la première moitié de la course.
Ce premier tour est indescriptible. J'entends par là qu'il y a une telle densité de coureurs proches, que l'on ne fait que suivre, et surveille t-on sérieusement le moindre entrechoc avec un autre et chute dans les slaloms..
Nous formons une meute de chiens, avec du mordant, du répondant, et des règles éthiques parfois limites...
Mais c'est ça le cross, la surdose animale de l'être humain mise en exergue...
Le premier tour, enfin me dis-je !
Non pas tant que la forme est en baisse, mais que c'est maintenant que tout se décide dans ma stratégie.
On descend donc le régime moteur, un peu, mais c'est déjà beaucoup.. Je perds qqs places, vraiment pas grave, y'a pas mal d'Us Métro devant moi dont Rafale Marine très en verve.
Pas d'Orange mais j'imagine que derrière F@bien, Nicoach ou Philou sont pas loin.
L'entame du 2ème tour se fait comme établi, les positions se stabilisent; entre la fin du petit tour et celui du 2ème grand tour, j'ai du perdre qqs 10 places au +, c'est parfait. J'entends les positions dans le public, autour de 70 80ème c'est bien.
Enfin le 3ème tour, je vais savoir si je peux réaccélérer.
Je suis sûr que oui, je le sens.
F@bien me reprend, il me colle aux basques depuis un temps déjà (je l'ai su à la fin, je ne me suis jamais retourné).
Et c'est maintenant que je remets du charbon dans la chaudière comme voulu, je me dis que c'est pas cool pour F@bien, mais après tout c'est la course et peut être va t-il lui même "en mettre une bonne"..
Je reprends vite un groupe dans lequel je lâche plusieurs coureurs; effectivement, ce dernier tour est l'occasion de rattrapper des espoirs aux abois, des pistards aventureux ou encore d'autres tout simplement dans le rouge.
Je m'arrache grave, mais pas possible de revenir sur 2 gars très forts de l'US Metro. Bravo les gars.
Je finis bien, en force en gardant ma 61ème position.
Le tout pour 35'07''

Je suis satisfait.
On pense maintenant à Vincennes et son bois dimanche prochain.

Je pars vite de Poissy laissant mes camarades du klub, qui nous ont bien encouragé.

A bientôt,

Angelo.
XVème Athletic Club

Les réactions

Par Parisi, le 2008-01-28 23:40:31
Merci Angelo pour ce bon cr et bravo pour ce cross bien géré !!!

Je suppose que tu devais avoir ton air martial si remarquable quand tu cours !!!

A+++ Parisi

Par STEGU, le 2008-01-29 00:13:35
Bravo belle course.

Sympa le morceau de brie, ça donne envie.

Par Brinouille, le 2008-01-29 07:47:13
En 1924....herbes hautes et belles pentes....dis donc ça c'était du cross !

bravo pour ta belle course : )

Par Pascal77, le 2008-01-29 08:02:35
Bravo Angelo,

royal une fois de plus , j'attends avec impatience de voir ta perf de Vincennes...
a+

Par Le Philou, le 2008-01-29 08:32:53
Bravo Angelo, tu es l'homme en forme du club, j'essayerai de m'accrocher à tes basques dimanche prochain ! :)

Par Sedef, le 2008-01-29 08:59:55
Monsieur Cross, c'est Angelo, toujours aussi lucide tactiquement.
Et toujours des photos originales !

Par angelo, le 2008-01-29 09:00:31
Merci tutti,
Je doute pas, Pascal que tu reviennes très vite dans nos roues..
@Philou,
A Vincennes, on sera proche ça promet !
@Brinouille,
Le cross etait discipline olympique en 1924 à Paris; c'etait visiblement dur comme parcours, j'ai pas trouvé ou il avait été couru précisément...
A+ tutti

Par mielou, le 2008-01-29 09:18:06
salut l'homme rapide
je me serais bien vu en duel avec sedef à coulommiers...
rire
tu retrouves le mental sur ce genre d'épreuve
rien de mieux pour voir la saison d'un bon oeil
j'aime beaucoup l'image de 1924
ça calme !

Par SERGE92, le 2008-01-29 10:36:51
Angelo ....rapido ! j'aime les coureurs aux dents longues et aux jambes affutées au service d'un cerveau aiguisé....encore bravo pour ta course menée avec lucidité çà c'est le véritable art ...sans concession
à dimanche et d'içi là bonne récup et remise en jambessssssss

Par Narbé, le 2008-01-29 12:03:24
Bravo Angelo, et à toute la squadra Orange de ce cross !
Narbé, N°2 des Autruches du 14ème.

Par Delphine, le 2008-01-29 14:44:14
Merci Angelo pour ce beau CR pour un très beau cross, bien mené.
Bonne course pour dimanche
Bizoranges

Par Wimm, le 2008-01-29 16:43:00
Bravo Angelo pour ta course et bonne chance our le prochain tour...

Par , le 2008-01-29 17:00:47
Le brie, c'est bon pour l'ostéoporose ça !

Par F@bien, le 2008-01-30 15:44:30
Bravo !
J'espère rester avec toi un peu plus longtemps encore et te booster sur la fin de course pour rentrer dans les 22 euh top 100 of course ! ;-)

Par angelo, le 2008-01-30 15:47:44
Ouais F@bien, à la limite du top 100, ce sera le max du max je crois!
A bientot

Par John, le 2008-03-06 13:43:39
9hp6J2 hey man nice shot

Par John, le 2008-03-06 15:11:44
F2zHPZ gffgbfgbgfb

Par John, le 2008-03-06 16:56:58
8sO18t fgbgfbgfbgfb

Par , le 2008-04-06 10:53:54
all.txt;6;8

Par bergen, le 2008-04-11 23:01:51
ghnghn

Par chuck, le 2008-05-24 00:10:33
gpZq9Q fjgq63mb05gi8davg763fk71g

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Le Brie de Coulommiers, lieu des finales régionales de Cross le 17 février prochain.


Paris 12 juillet 1924, Jeux de la VIIIe Olympiade. Athlétisme, cross country, hommes: sur la gauche de l'image, le Suédois Edvin WIDE (dossard 746) suivi par les Finlandais Vilho RITOLA (dossard 329) et le futur vainqueur Paavo NURMI.


Les 5 billets précédents

2008-01-14 01:12:32 : Championnat de cross du 75 - 2 photos - 19 réactions

Un petit coup de RER B et nous voilà à la Croix de Berny, lieu
d'entraînement de l'US Métro qui accueille cette année les départementaux de cross du 75.

Dans cet ancien champ de course hippique, un cross assez exigeant a été tracé, plusieurs petites boucles au départ et 3 grandes pour finir, avec pas loin de 9km au compteur pour la distance totale.

On se retrouve donc entre membres du XVème Athletic Club et ça fait du bien d'être ensemble avant de se faire "violence"..

Les conditions météo sont pas mauvaises, assez beau temps mais
un vent rafraichissant cruellement l'atmosphère..

Perso, ça me glace le sang par moment et je doute d'enlever le dernier juste-au-corps acheté aux derniers soldes de la Boutique du Marathon (vraiment de bonnes affaires ce samedi dernier)..

On s'echauffe vers 15h00 soit 1/2 heure avant le bang du départ.
Je suis pas mal.
Mes craintes reposait sur mon manque de sommeil accumulé depuis ces derniers jours; heureusement, la dernière nuit fut salvatrice avec 8 hrs de dodo (j'ai besoin de 6hrs, je tournais à 4/5hrs ces jours derniers).

Pointes mises vers 15h20
Dernières accel'
Puis au départ entre Zoranges.

15H30 Bang!

ça part vite, cré cré vite!!
Aussi vite qu'à Sartrouville et ça me surprend..
Ayant analysé le parcours cahotique (sur le plan et de visu) , je décide de me mettre au taquet sans plus.
L'aiguille n'est pas au rouge mais on envoie tout de même.
F@bien, Philou, Nico et Enzo sont devant moi.
Je récupère Enzo qui connaîtra des soucis par la suite et devra abandonner.
J'avoue à ce moment là avoir penser que ma stratégie n'était
pas la bonne du fait de ma position. (certainement autour de la 30ème)
Cette première partie est dure, ponctuée de petites bosses et autres aspérités, qui entament forcément les organismes.
Au creux de ma stratégie, il y a une tactique:
_ Ne pas forcer dans les difficultés et même au contraire baisser le régime/tour pour être de nouveau au taquet à chaque relance.

Ayant misé sur une réduction du rythme des concurrents qui me précèdent, je ne m'affole pas.
Je reviens sensiblement sur Nico, Philou, F@bien et d'autres. Puis (je crois?), à l'entame du 1er grand tour, je rejoins Nico, le passe.
Je me sens pas mal du tout et j'accèlère un poil, histoire de "coller" un groupe où figure Philou et pas loin F@bien.
Dans la fin du 1er grand tour et début du 2eme, je passe Philou et F@bien.
Je tente de couper un peu les gaz histoire d'en avoir un peu pour la fin.

On est maintenant avec F@bien et 1 coureur du Racing.
ça bataille, un peu de coude à coude..

Puis, deux gars de l'US Metro nous rejoingent, F@bien et moi
et c'est la dernière bataille dans ce dernier 3eme grand tour.
Ils sont pas mal, et je me demande comment les mettre derriere moi dans le classement.
Je me mets devant et au seuil, j'essaie d'imprimer bon rythme.. Danns une ligne droite longeant un stade, j'ai qqs metres d'avance et décide d'en rester là quitte à jouer du sprint au final..
Mauvaise pioche car il me mette la mine dans le final et je ne peux jouer à ce jeu là, dommage!
Il fallait bluffer et assommer au train avant..

17ème au final. 32'44 pour presque 9km

Content de ce résultat malgré une faute tactique sur la fin.

Félicitations à toutes et tous !
Bravo pour nos vétérans Sedef et Jibé et notre sénior F Armelle.
ça boost le moral et le plaisir de courir pour son klub..

A la prochaine pour les régionaux,

d'autres vont vouloir mieux figurer dès les Foulées de Vincennes, et ils le feront !..

A+

PS : Le troquet de l'US métro où le bistro du commerce il y a 20 ans, un lieu d'authenticité remarquable !!

Angelo.

2008-01-08 17:51:37 : Clamart Tour - 4 photos - 12 réactions

Salut à toutes & tous,
et bien sûr bonne année en toutes choses et en CAP en particulier.

Comme certains, certaines sur ce forum, je m'entraîne régulièrement en forêt de Clamart (92).
On peut y rejoindre notamment la forêt domaniale de Versailles mais aussi d'autres forêts adjacentes.
Bel endroit donc pour dérouler du long en CAP
De plus, ce coin de vert francilien est bien escarpé comme en témoigne ce "Clamart wood tour" que j'empreinte ces derniers temps.
(Pour sieurs Sedef & Pepito, ça leur rappellera le dimanche d'après Noël et d'avant Saint Sylvestre).

En vue du Vulcain le 2 mars prochain, c'est un parcours qui sied bien à la prépa trail, pas trop long ni trop court et surtout avec de belles bosses.

Menu côtes du parcours:

_ Montée du départ avec pour mise en jambe du 8-10 % sur 400 mètres environ
_ Grimpette sur 200 mètres pour rejoindre l'antenne relais de Chaville
_ côte de la route de la Fontaine au Lynx, pente progressive de 3/4% à 8%.

J'en profite pour remercier L'Castor Junior pour ses derniers billets qui témoignent bien ce que peut apporter la pratique de la CAP, évasion et bien être.

Voici mon Clamart tour :

http://www.gmap-pedometer.com/?r=1536683 >


Pour ce dimanche, les départementaux de cross du 75 avec la squadra Orange.
J'espère connaître les mêmes sensations qu'à Sartrouville où
le niveau était relevé.
Ensuite, direction les foulées de Vincennes, début février pour tenter un moins de 34', d'autres sont sur le coup...

Le 2 mars, le trail du Vulcain :

http://acfa.free.fr/venusvulcain/trailvulcain.html >


A bientôt pour certains certaines
Et bonne CAP 2008 pour tout le monde !

Angelo.

2007-12-04 18:28:50 : Sainte Honorine & CAP - 2 photos - 18 réactions

A Conflans, lieu où se repose la sainte martyre de Gravine, on se dépouille en décembre pour courir un 15 km à 14h tout en relances .
Alors après qqs rencontres avec des têtes pas que virtuelles (JPII, Calou's family,..), je m'échauffe en compagnie de Yoyo78.
Les sensations sont mitigées, quand bien même ensommeillé, y'a
du répondant sous la semelle; ça fait quelques temps que la progression au seuil se poursuit.

Placé devant au dernier moment du start, je vois que les clients sont bien là; c'est un parcours à "bagarres", c'est le
+ de cette course et j'espère pouvoir en profiter..

Temps : soleil intermittent
Vent : constant (20/30 km/h)
Fond de l'air : 10/11°

Bang!

KM0 - KM2

Je pars assez vite mais pas suffisament.
Quelques grappes de coureurs émotifs surévaluent leur capacité.
Je joue gentiment des coudes, ça se forme vite devant.
Deux autochtones prennent les commandes qu'ils ne lâcheront plus.
Un gars d'Issou est 3
Je suis 4.
Je me sens moyen/bon. Ruptures dans le moteur pour suivre au taquet, manque de dodo, ça me saute aux yeux (ouverts) à ce moment là...

KM2 - KM5

Le rythme est pas vilain, 3'30 et sans doute moins.
Un jeune gars de Conflans m'accompagne maintenant, il s'appelle Thomas ("Ouais, allez Thomas !!")...
Meilleur que moi sur le plat je me dis alors, je le sens.
On rejoins le coureur d'Issou qui la joue bizzarement, en faux rythme..
Mais ce V1 (encore un "drôle de lascar" expérimenté dont il faut se méfier) me semble en garder..
A l'abord de la prime difficulté, on le lâche, nous les djeuns..

KM5 - KM7

Tournicoti-tournicota, côte et descente dans le centre historique de Conflans (comme chaque castrum, en hauteur..)
C'est pitoresque, surtout le long ou l'on domine les fameuses Berges; mais c'est ici que l'energie de course se consomme le +...
Alors je me laisse guider par mon jeune acolyte qui (grand luxe) ne cesse de m'indiquer les petits pièges de ce tronçon
(banc, marches, virage serré,..)
Merci bien, merci bien, tu m'enlèves de la nervosité superflue...

KM7 - KM10

Le plat des Berges
On va jusqu'au km8-9 au confluent ou l'Oise la Belge d'origine se jette dans la Seine.
Je ne vois pas de houblons donc je continue sur un bon tempo avec le Conflanais (ne penser à aucun jeu de mot, il était tout bon ce jeune).
On se tape le vent plein face dans un sens puis à la pointe du confluent on revient vers le centre vent de dos donc.
C'est là qu'un type se ramène du diable Vauvert, fortiche il nous passe.
Je suis.
Le Conflanais suit.
Puis je ne suis plus.
Un peu rapide les 2 sur l'plat et j'passe l'10 en 34'53.

KM10- KM12

Seul
Je suis 5ème
Je me concentre sur le rythme à tenir.
Accroche à 3'31/3'32, i don't remember..
Toujours un poil ensommeillé mais pas si mal quand même..

KM12 - KM15

On remonte vers l'arrivée
(me souvient plus trop du moment precis de la remontée..)
Je ne me suis jamais retourné depuis le start, j'ecoute seulement..
Et justement j'entends comme un souffle de V1 qui revient.
Arghh!
Le coureur d'Issou était en veille derrière moi :-/
Ben ya pas photo,
Après avoir temporisé, il me colle une "mortelle accèlle" au km13..
Chapeau, il a bluffé le bougre
Car jusqu'au dernier tour de piste il ne rallume pas une seule mèche, me laissant me consumer sur la ligne d'arrivée..

Après dicutes entre forumeurs/ses, retour avec JPII et remembering sur les bons vieux temps du sport.. sympa.

Bilan:
6ème scratch
53'13 (16,9 km/h)
Course qui m'a + entamé que le semi de BB.

PS :
Le lendemain, belle sortie sur Clamart en sympathique compagnie autruchienne.
Jambes récupérées, chouettes sensations.
Allez comprendre, mes braves!

2007-11-19 14:42:41 : Initials B.B. - 5 photos - 27 réactions

7H30 Réveil, 6h de sommeil; suffisant car je dors peu et la nuit précédente fut bonne.
A peine une cuillérée de miel avec mon ristretto.
Bien mangé tard la veille, cela suffira.
Un periph. matinal roulant pour une course à B.B. tout aussi roulante.

9h00 Gymnase, partage d'impressions, et répétition acharnée de ma part des vocalises:
"y fait froid, trop froid..".
Narbé hésite, me too pour un port de tel ou tel vêtement..
Au final, debardeur, short (sans gant de soie, belle erreur...).
Après mon "Comic Strip", me voici dans l'aire du départ à faire qqs foulées puis accelerations avec Philou, Nico, et tutti quanti.
Philou est bien habillé, surpris je serai lorsque je le verrai
ainsi en course.
Mon coeur est bien, peut être pas comparable à "Bloody Jack", mais assez bas tout de même après cet entraînement; on chauffera mieux durant les premières bornes que j'ai décidé de faire sagement.
Pas envie de faire "Docteur Jekyll et Monsieur Hyde" cette fois-ci et de finir comme le "Torrey Canyon"...

Départ:

Philou Nico et moi sommes sur la même ligne derrière les champions aux fines cannes.
Ils ne font même pas de "Shu ba du ba loo ba" pour s'échauffer, à peine ils sautillent.

Bang !
Ca part bien, je cale les freins car mes jambes répondent bien.

KM1 en 3'30

Avec Nico, on est sans surprise bien dérrière Philou qui peut réaliser un gros truc, c'est lui la "Ford Mustang" du jour, en théorie.

> KM 4

Bon rythme, je suis satisfait de bien coller au temps que je m'étais imposé.
Cependant, nous sommes sous la menace d'un isolement progressif, et, au vu des conditions (vent glacial parfois de face), mieux faut-il choper un groupe à sa mesure.
Il y en a apparemment un devant Nico et moi, à qqs mètres.
En puncheur que j'aime être, je réagis subrepticement afin de susciter l'envie commune de coller à ce peloton.
Ca ne prend pas.
J'y vais seul.
Il n'y aura pas de "Bonnie and Clyde" en club. :-)

KM5 > KM8

Le peloton est constitué, il tourne à un peu moins de 3'30, ça me va, je me sens pas mal du tout, l'entraînement spé paye.
On doit être 5 avec moi et l'on se relaie avec efficacité et
loyauté.

KM8 > KM 11

Deux gars de même club (AS Francophone ?) prennent les choses en main, ça joue chrono et calcul les temps de passage; ils tiennent à ce que ça tourne en 3'30, pas une seconde de moins, ok, d'accord..
(passage au KM10 en 34'55 environ)

KM 11 > KM 16

Y'a comme un vent de révolte, comme une envie de descendre un brin les chronos.
Et c'est parce que l'on a vent de face que les événements se
précipitent.
Les relais fonctionnent encore mais des gars sont revenus sur nous; il faut puncher, c'est ma nature profonde; la régularité teintée de discontinuité. Du "Black and White".
C'est le début d'une petite bastonnade, de relais fort ou chacun se doit de resister. On reprend des morts qui font office de points de fixation.
On saura bien "Qui est In qui est Out"
C'est de la tactique vélo, tout ce que j'aime dans la façon de gérer une course.

KM16 > KM19

C'est fini, on retourne à un rythme moins effréné autour des 3'31-3'32; je suis bien mais on en reste là concernant les relances.
Depuis le début de la course, j'ai Philou en vue mais à distance respectable, irrécupérable pour tout dire.
Mais au KM17, je perçois une diminution sensible de la distance qui nous sépare.
Au KM18, c'est clair, Philou a un souci, on revient trop vite sur lui et pourtant on accélère pas.
Philou est doublé, début de crampes qui l'empêchent de courir à sa valeur réelle.

KM19 > KM 21

C'est le début de l'anarchie classique de fin de course où les accèlérations finales se produisent.
Passage au 20 en 1h10'20 environ devant la Frogus team, merci d'ailleurs à tous les encouragements bien resentis.
2 gars me mettent qqs mètres, je les reprendrai pas, je termine bien content du temps réalisé, il m'a manqué un dernier sentiment de révolte pour complètement me lâcher sur le finish.. Dommage, le record du Klub tient encore ! :-))

Conclusion satisfaisante avec une impression de pouvoir faire mieux, ce temps n'était pas un "Hold Up". Un travail spé mieux maîtrisé en sera le préalable.

Belle collation rechauffante par le biais de sourire et bavardage en compagnie du club & de la Frogus Team avant de rejoindre ma "Marilou".

Le club a bien perfer, c cool, Il Presidente doit être content, mention au Vitou de feu et à Mariel, bravissimo!
Arivederci tutti, a la prossima!

1h13'50" (réel)
1h13'53" (officiel)
17,135 km/h (moyenne)
3'30 au km (moyenne)

S.G.
Initials B.B.
1968, Mercury.

2007-10-17 15:46:29 : 20 km Paris - CR - 2 photos - 22 réactions

Intro :

RDV Tour Eiffel
Pilier SUD
Y’en a du monde !!!
Klub, forumeurs, … c’est trop sympa et ça permet d’oublier le froid..
On rigole, on partage, on se chambre.
Ambiance, bonne ambiance…

Pré-course

Avec Philou et après moult dialogues de sourds, on pénètre le saint des saints, le SAS élite, la chapelle Sixtine des coureurs (j’exagère ??)
Franchement, je me dis kestufoula ??
Y’a même un ex chpion du monde > Doucouré dans ce parc
En parlant du Parc..
On a l’impression d’être des rats de labo, observés par le tout-venant et les gars bien entraînés du SAS1.
Bon à 5min du depart on se met avec les Kenyans, les ET de la CAP…
Echanges avec N10, Fred et Oliver.
Et « bang ! », c’est parti, Paname aux 20 bornes !

Classement réel à l'arrivée 68 / 19217

0-5 KM 17’15

Départ façon canon qui surprend Philou.
Je l’ai sentie comme ça, ce départ.
Précision : je porte une Polar mais sans ceinture, la belle affaire… Donc pas de repère FC ; ça tourne bien, ces jambes là, ya même Chauchau en vue (pour pas longtemps, faut pas déconner qd même).
18,5 km/h dans la montée vers Troca, ça reste du grand n’importe quoi dans la gestion de course d’un presk’ semi-mar.
Ensuite, le Philou fut bien rasséréné de me reprendre à l’occasion d’une descente où je retrouve une allure plus raisonnée.
On poursuit, on dit bonjour au Pape, puis là je mets mon casque pour ne plus rien exprimer que ma traditionnelle tronche de bagnard de Cayenne.
Ca roule et le Philou il assure grav’

5-10 KM 17’36

On court toujours ensemble et on est content ; je le suis plus encore à la vue des cannes qui envoient secos. Toujours génial de voir ça de l’intérieur en spectateur de soi-même.
Boulogne, le bois, c’est bien chouette de bon matin, mais v’là le km 8 qui me dit « Stop », on change l’allure car je sais (comment ?) que je ne pourrais poursuivre ainsi.
On tombe à 3’30 (et un peu+) au kilo ; moment ou Philou part vers son chrono de champion.
Je lui dit « Allez Philou !!! » et les 2 gars qui étaient avec nous depuis un moment explosent au même moment que moi. Chacun son rythme, ça écrème, normal…

10 KM > 34’51 Ouais ! j’ai battu mon temps de reprise sur 10 bornes

10-15 KM 18’06

Depuis le début, je me suis pas ravitaillé, ayant adopté la technique des gorgées d’eau une heure avant le départ à intervalle de 5min.
Et là, (comme envisagé dans la reflexion pré-course) en + de la bouteille d’eau (non dévissée, pas bien les G.O.), je prends un sucre.
Dès le km11, je coince terriblement, et ça va durer 2 autres bornes ; j’ai du dévisser juska 3’40-3’45..
Entre les kilos 14-15, y’a Baltha et Enzo qui reboostent fort, c’est super d’avoir des encouragements tout le long d’une course assez longue, quand bien même j’ai encore le « casque »..

15-20 KM 18’22


Et c’est reparti pour un coup de mou qui semble durer une éternité (en fait 2.5km).
Je me remémore le semi de Boulogne, car les mêmes mauvaises sensations..
C’est la dure réalité d’un manke de travail spé… (isn’t it Nico ?!!)
Entre-temps, Marsrun me passe, il me fait : « salut l’autruche » ou qq chose dans le genre, je lui demande son pseudo que je ne comprends qu’à moitié. Je lui dis un truc du genre « vas-y enquille, moi j’te suis pas ».
Fort le gars et ça se confirmera qd je lirai sa fiche en rentrant chez moi (- de 33’ au 10 bornes).
Au kilo 17 un gars de Fontainebleau me prend , me met 10 mètres.. Et là, je me dis : « bon dieu un 3000 qu’il reste à faire, fais toi violence bordel.. » (en français, dans le texte…).
Je reviens en toute solidarité de ma Seine-et-Marne natale, et je pousse à prendre de la distance avec lui.
Je parviens à (re)faire du 3’30 du kilo 18 au 19 (enfin un vrai pointage pas fait depuis le kilo 14)
De nouveau Baltha et Enzo crient juska plus soif mon nom, c’est fort.
FIN

Voilou, un moins de 1h12
J’esperais mieux mais faut pas rêver, si y’a la caisse y’a pas le reste..
Et puis super repas dans une rue du commerce un peu assoupie par un dimanche ensoleillé
Bonne ambiance.
Siesta à Montsouris après qqs posts.
Lecture biographie Voltaire de P. Milza (Perrin, 26,50 €)

Une citation lumineuse issue de ce livre :
« Le moyen d’ennuyer est de vouloir tout dire »

Alors je dirais jamais tout.

Bonne CAP

Angelo.

Hors sujet :

Quelques liens :

http://vanb.typepad.com/versac > Un subtil de la Toile.


http://www.agoravox.fr > Opinions d’initiés ou pas.

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net